De quoi 2024 sera-t-il fait ?

par Bernard Attali |  publié le 16/12/2023

Penser l’avenir ce n’est pas nécessairement le prévoir, c’est parfois le conjurer

Russie, Ukraine, Moyen-Orient, Israël… 2023 a été une année pleine de dangers. Les optimistes annonceront un futur lumineux, les pessimistes prédiront le pire. Et si nous regardions, bien en face, les dix thèmes essentiels de l’année qui vient ?

1/ L’élection américaine : à pile ou face

Donald Trump à deux contre un. Un résultat qui risque de se jouer à quelques milliers de voix. Avec des conséquences mondiales.

Note : N’est-ce pas trop sérieux pour laisser les Américains décider seuls de notre sort ? les Européens devraient être aussi autorisés à voter.

2/ L’avenir de la démocratie : en danger partout

Les élections qui auront lieu l’an prochain dans le monde vont concerner plus d’électeurs que jamais : plus de 70 scrutins pour 4,2 md d’habitants (Afrique du Sud, Canada, Mexique, Inde, Belgique, Grèce, Turquie, Italie, etc.). La moitié de la population mondiale. Le risque est énorme de voir reculer la démocratie partout.

Note : il faut relire la Boétie sur la servitude volontaire : « les tyrans ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. »

3/ La guerre en Ukraine : un enjeu mondial

Victoire russe ou résistance ukrainienne ? Le destin hésite. Une chose est sure : ce qui se passe dans l’est de l’Europe dépasse de beaucoup l’Ukraine. Si celle-ci est défaite, le monde aura fait un grand pas vers une troisième guerre mondiale.

Note : Churchill disait : « Vous avez eu à choisir entre la guerre et le déshonneur… vous aurez les deux…

4/ La guerre au Moyen-Orient : la loi du talion

Une tragédie sans fin. La paix n’est pas pour 2024. Mais au-delà des Palestiniens et des habitants d’Israël, nous sommes tous concernés : la barbarie islamiste ne menace pas que l’État hébreu.

Note : Il faut abroger la loi du Talion.

5/ La transition énergétique : en suspens

Les difficultés de la Cop 28 montrent que les déclarations d’intention ne suffiront pas à respecter l’accord de Paris. Par contre elle va faire apparaitre de nouvelles fractures : tous les pays riches en lithium, en cuivre ou en terres rares vont sortir gagnants. La Chine encore…

Note : chaud devant !

6/ L’économie mondiale : quand passent les cygnes noirs

Le maintien de taux d’intérêts élevés, la crise économique en Chine, l’accumulation des dettes, la récession allemande, les défaillances immobilières rendent très incertaines les perspectives économiques de 2024. Les cygnes noirs voleront en escadrille.

Note : attachez vos ceintures !

7/ La dette mondiale : en un chiffre, 305 trillions !

Quelque 3,3 Md de personnes vivent dans des pays qui dépensent plus pour le service de leur dette que pour la santé et l’éducation, particulièrement en Afrique.

Note : 305 trillions de dollars… vertige

8/  Les élections européennes : Bloody Sunday !

Nous allons tout droit vers une Assemblée européenne composée de députés… antieuropéens.

Note : Étonnant, non ?

9/ L’IA : un saut dans l’inconnu

L’intelligence artificielle envahit tout. Les entreprises l’adoptent, les geeks l’améliorent à grande vitesse et la règlementation ne freinera guère les immenses entreprises qui développent ces algorithmes. Quelles conséquences sur l’emploi et la productivité ? Quels risques pour la démocratie ? Entre les très grandes entreprises du numérique et les régulateurs, qui va l’emporter ?

Note : à votre avis ?

10/ Les JO de Paris

La France mise gros : au moins 3 milliards d’euros. Et joue gros : son image dans le monde. Saura-t-elle réussir ses Jeux ? Pas sûr…

Note : L’essentiel est de participer, non ?

N’oublions pas les nombreuses célébrations à venir : les JO, le 80e anniversaire du débarquement en Normandie, le 100e l’anniversaire du surréalisme, le centenaire de Kafka, avec en prime la réouverture de Notre Dame.

Allez : bonne année !