« Dystopique »

par Yoann Taieb |  publié le 02/12/2023

Dico Politique : un outil pour retrouver le sens des mots, leur évolution, leur sens caché. Savoir de quoi on parle en politique. Et se comprendre

La dystopie est un genre utilisé avec succès dans tous les domaines culturels. Le mot dystopie vient du mot utopie qui signifie « lieu qui n’existe pas » auquel le préfixe u (négation) a été remplacé par dys (« mauvais ») pour évoquer un dysfonctionnement. Nous pourrions donc traduire ce mot par « lieu qui ne fonctionne pas ». Il est très souvent associé à la science-fiction, mais est bien plus lié à l’évolution des idées politiques ou à l’atteinte aux libertés fondamentales.

Le monde imaginé dans une œuvre dystopique fait souvent penser, à dessein, aux dictatures les plus terribles.  Elle décrit un monde imaginaire, mais se distingue de l’utopie par le caractère pessimiste de la société qu’elle propose.

L’émergence de la dystopie est associée à la publication de « Le Meilleur des Mondes », « 1984 », « Fahrenheit 451″ et « Nous autres » de Zamiatine. Il y a aussi le très célèbre « Ravage » de René Barjavel, sorti en 1943, qui parle des progrès scientifiques en imaginant une société soudainement privée d’électricité. L’humanité n’a alors pas d’autre choix que de se reconstruire sur de nouvelles bases.

Bien que l’on puisse définir la dystopie par les points communs de ces romans, qui mettent en scène les dérives du monde contemporain dans un futur plus ou moins proche (société de consommation, communisme, développement technologique exponentiel, nationalismes, etc.), le genre touche également d’autres univers.

Le dernier volet de la saga Harry Potter est une dystopie (au sein d’une uchronie), Matrix parle d’une société dominée par des machines cachant la réalité du monde aux humains ou, plus récemment, le film « her » qui relate la relation amoureuse entre un écrivain et une IA peut être qualifié de dystopie sentimentale.