FIPADOC à Biarritz. Ouvrez les yeux !

par Hervé Marchal |  publié le 20/01/2024

Courez au FIPADOC à Biarritz -éternelle star de la côte basque- où se tient chaque année le « Festival des histoires vraies »

FIPADOCS

32 000 participants et spectateurs l’an passé ! Plus de 140 films, 5 séries documentaires, 25 courts métrages et 19 expériences numériques pour l’édition 2024, jusqu’au 27 janvier, soit près de 200 œuvres de tous horizons.

Ce grand festival international célèbre toutes les formes du récit documentaire. Que ce soit pour le cinéma, la télévision ou encore les nouveaux formats comme l’ordinateur, la tablette, le smartphone et en s’appuyant sur les nouvelles technologies : réalité virtuelle, réalité augmentée, films 360°, docus interactifs, webséries… Le FIPADOC n’oublie pas le jeune public auquel il s’adresse à travers une vingtaine d’évènements particulièrement destinés aux collégiens, lycéens, et étudiants.

Depuis sa création le festival est soutenu par trois collectivités locales : la région Nouvelle aquitaine – 170 000 € – le département des Pyrénées-Atlantiques et la ville de Biarritz, preuve de l’engagement essentiel des régions.

Anne Georget, présidente du FIPADOC souligne que « la programmation consacre une partie sensible de sa sélection à réparer les oublis du passé pour mieux faire émerger un présent plus désirable ».

Cette année une sélection de films va mettre à l’honneur la créativité italienne et c’est un documentaire transalpin « Bella Ciao- Per la libertà » qui fera/a fait l’ouverture de la manifestation ce vendredi, en première Française et en présence de la réalisatrice Giulia Giapponesi.

Parmi les œuvres présentées on peut citer : La mère de tous les mensonges de Asmae El Moudir, La ferme des Bertrand de Gilles Perret, Viol, défi de justice de Marie Bonhommet, Assassinat à Beyrouth de Dan Clifton, Le Monde est à eux de Jérémie Fontanieu, La lumière des femmes de Elise Darblay et Antoine Depeyre.

Enfin il faut souligner la création, cette année, d’une sélection Histoires d’Afrique, à côté d’Histoires d’Europe déjà lancée, pour évoquer les questions sociétales et les enjeux de tout le continent. Et, à six mois de l’ouverture des JO de Paris, une sélection Olympiadocs s’imposait.

Cinq grands prix seront décernés : international, national, musical, impact et grand public. Ainsi que dix prix spéciaux : smart, jeune création, musique originale, Tënk, court métrage, jeunes européens, Mitrani, les femmes dans les médias, ciné plus, coup de cœur.