La liste d’Epstein

par Valérie Lecasble |  publié le 06/01/2024

Une liste révèle l’implication de 180 personnalités dans le trafic sexuel de mineures organisé par le milliardaire américain. Parmi elles, Bill Clinton, Donald Trump ou le prince Andrew, entre autres…

D.R

Et voilà la liste Epstein ! L’affaire ne défrayait plus la chronique depuis que Jeffrey Epstein, s’était suicidé dans sa cellule le 10 août 2019. Le milliardaire américain de 66 ans avait été inculpé en juillet de la même année à New York par un juge fédéral pour trafic sexuel de mineures en bande organisée. Des dizaines de jeunes filles étaient concernées. Il risquait 45 années de prison.

La publication de cette liste d’amis ou plutôt de clients du personnage a fait l’effet d’une bombe. Elle est le fruit de la ténacité d’une journaliste du Miami Herald choquée par la bienveillance des juges saisis dix ans plus tôt par 36 mineures victimes d’abus sexuels.  Jeffrey Epstein avait alors réussi à négocier un accord grâce à Alexandre Acosta, l’ex-procureur de Floride qui deviendra secrétaire au Travail de Donald Trump.

Jusqu’à ce que la presse expose au grand jour un système de prédation et de soumission. Un processus de révélations identique à celui de l’affaire Harvey Weinstein, qui donnera naissance au mouvement #MeToo. Le producteur américain avait été accusé de viol ou d’ agression sexuelle en octobre 2017 dans le New York Times par 80 femmes.

Sans atteindre la même dimension médiatique, la liste Epstein révèle l’identité de quelques 180 hautes personnalités, éclaboussées par leur lien avec le milliardaire américain qui avait pris l’habitude d’en inviter certaines dans ses maisons de Manhattan, Palm Beach ou encore sur son île privée. Trois endroits où il aurait violé des jeunes filles mineures entre 2002 et 2005.

L’enquête a été ouverte dès que Ghislaine Maxwell, ex-maitresse et complice de Jeffrey Epstein, a été reconnue coupable en décembre 2021 de trafic sexuel de mineurs pour le compte d’Epstein et condamnée à vingt ans de prison.

Parmi ces personnalités, Bill Clinton serait allé à 26 reprises entre 2001 et 2003 rendre visite à son « ami ». Celui-là même dont Donald Trump dresse en 2002 les louanges : « je connais Jeff (Epstein) depuis quinze ans. Un type génial avec qui on s’amuse bien. On dit qu’il aime les belles femmes autant que moi et que beaucoup d’entre elles sont plutôt jeunes ».

Outre les deux anciens présidents des États-Unis, cette liste contient des noms prestigieux comme celui du Prince Andrew, le plus jeune fils de la reine Élisabeth d’Angleterre, du chanteur Mickaël Jackson, du magicien David Copperfield ou du physicien Stephen Hawking. Un seul français y figure, l’ancien agent de mannequins Jean-Luc Brunel, retrouvé pendu dans sa cellule le 19 février 2022.

 La publication de cette liste ne bouleverse pour autant l’opinion américaine. Le principal accusé a mis fin à ses jours et les noms des personnalités divulguées étaient déjà connus. Aucune poursuite judiciaire supplémentaire ne devrait être engagée alors que 40 documents judiciaires ont déjà dévoilé l’ampleur des crimes commis.

Et toujours pas de quoi répondre à la question posée en « une » par le New York Times « Qui a protégé Jeff Epstein ? ».