Le milliardaire, le majordome et le petit ami

par Valérie Lecasble |  publié le 02/12/2023

Une passionnante série sur l’affaire Bettencourt où une mère et une fille se déchirent. À la clé une immense fortune. Déjà vu par quatre millions de personnes

D.R Netflix

Comment raconter dans un docu-fiction en trois épisodes l’incroyable histoire de l’affrontement entre la femme la plus riche du monde et sa fille, qui cherche à l’arracher à l’emprise d’un photographe-écrivain mondain et pervers ? Pas facile quand on ne dispose pas d’images pour reconstituer la réalité. Reste des dizaines d’heures d’enregistrements effectués par le majordome de Liliane Bettencourt, le témoignage précis et touchant de son grand argentier, Patrice de Maistre, quelques considérations délivrées par le juge Courroye en charge de l’affaire et le long témoignage d’Arielle Dombasle, l’amie de la fille, Françoise Meyers-Bettencourt. Le photographe François-Marie Banier, pourtant au cœur du sujet, s’est, lui, bien gardé de donner sa version de l’histoire.

Mais surtout, le personnage principal, Liliane Bettencourt, dont on verra seulement quelques extraits d’interviews d’archive et de nombreuses photos, fascine. Cette femme a brassé les milliards. Principale actionnaire de L’Oréal, elle est la fille du fondateur du groupe de cosmétique. Sa fortune personnelle s’élevait à 36 milliards de dollars. Elle meurt en 2017. Elle a 94 ans. De son vivant, elle dispose de comptes en Suisse dont elle ne connaît pas le montant (65 millions d’euros, une bagatelle), a acquis la propriété d’une île aux Seychelles dont elle a oublié le nom, remplit de multiples enveloppes d’argent liquide à destination d’hommes politiques qu’elle ne côtoie guère, fait transiter son argent par des paradis fiscaux dont elle ignore le fonctionnement.

Depuis la mort de son mari André, en 2007, patron de presse, homme politique et ancien dirigeant de L’Oréal, elle s’ennuie. Jusqu’à sa rencontre avec un jeune et beau photographe, François-Marie Banier,qui va la distraire quinze années durant. Avec lui, elle voyage, elle sort. Il l’amuse, elle est heureuse. Alors, elle règle toutes les dépenses, multiplie les cadeaux. Elle lui offre des tableaux, des antiquités, pour un montant estimé à environ 200 millions d’euros… et qui aurait pu atteindre 1 milliard.

Sa fille unique Françoise Meyers-Bettencourt, future héritière, s’inquiète de la voir à ce point sous influence, et décide d’attaquer le compagnon de sa mère pour abus de faiblesse. Elles se déchirent, s’affrontent lors d’un procès qui passionne les médias. Liliane est diagnostiquée atteinte par la maladie d’Alzheimer par les experts. Françoise remporte la partie et… les milliards.

Nicolas Sarkozy, soupçonné d’avoir été l’un des bénéficiaires des largesses de Liliane Bettencourt, est l’objet de poursuites avant d’être relaxé. À la fin des fins, c’est Patrice de Maistre, le fidèle, qui écopera de dix-huit mois de prison pour les milliards disparus et qui, au fil des ans, ont échappé au fisc.

Une série sur l’argent qui rend fou. Et plus il y a d’argent…