Olivier Faure : le « prétexte » du 7 octobre

par Bernard Attali |  publié le 16/12/2023
Secrétaire national du PS, Olivier Faure, qui défend la Nupes, est de plus en plus en difficulté au sein du parti - Photo Xose Bouzas / Hans Lucas

Olivier Faure vient encore une fois de perdre une occasion de se taire. En affirmant que le 7 octobre servait de « prétexte » à Israël pour envahir Gaza, il commet une lourde faute morale. Mettre sur le même plan la riposte d’une armée régulière et un pogrom commis par une organisation terroriste revient à excuser la barbarie des agresseurs.

Certains ne veulent voir dans ces propos qu’une critique politique de l’extrême droite israélienne, puisque Faure ajoute que ce même prétexte permet  à Israël d’accélérer la colonisation de la Cisjordanie. Mais à force de courir après LFI, le responsable du PS n’en finit pas de se déconsidérer.  On peut parfaitement condamner l’ampleur des destructions a Gaza et les exactions de quelques colons extrémistes sans laisser entendre qu’Israel “ profite “ du drame du 7 octobre pour accomplir un dessein expansionniste.

Faut il rappeler qu’Israel s’est volontairement retiré de Gaza en 2005 ? Et que cela a juste permis au Hamas d’imposer la terreur et le djihâd aux habitants palestiniens ? Confondre sournoisement l’agresseur et l’agressé est tout simplement indécent.